Les conditions d’octroi de permis de travail des ressortissants d’États tiers

Les permis de travail sont les mêmes pour tous les étrangers, qu’ils soient ressortissants de l’Union européenne et de l’AELE ou d’États tiers. Mais l’octroi de ce dernier aux ressortissants d’États tiers diffère considérablement.

 

Comment obtenir un permis de travail à Genève?

L’attribution d’un permis de travail à un citoyen d’États tiers est effective à partir du moment où la main-d’œuvre au sein des pays membres de l’Union européenne ou de l’AELE fait défaut. Cela implique que l’annonce d’une vacance de poste soit publiée à l’Office Cantonal de l’Emploi dans un délai de 21 jours.

La demande doit être obligatoirement formulée par l’employeur qui établira lui aussi une lettre de motivation. Cette lettre décrira sa situation générale et la cause du recours à un personnel étranger. Il doit aussi fournir les preuves qui montrent les résultats des recherches d’employés effectués au sein de l’UE. Par la suite, la demande devra être déposée auprès du service Etrangers et Confédérés qui, soumettra à une commission de prise de décision dont le verdict est à rendre entre 2 à 3 semaines.

Il est possible de contester la décision prise dans un délai de 30 jours après obtention du verdict.