Lorsqu’un entrepreneur choisit d’opter pour une entreprise en raison individuelle, il s’offre plus de liberté. Toutefois, cette forme juridique ne présente pas que des avantages. En effet, cela signifie également davantage de responsabilités financières.

 

Avantages de la raison individuelle

Par rapport à la SA ou la SARL, opter pour une entreprise en raison individuelle permet de jouir d’une grande liberté dans la gestion de son activité. Il est tout à fait possible de créer ce type d’entreprise sans capital minimum. De plus, la double imposition des bénéfices n’est pas appliquée étant donné que l’entreprise et l’entrepreneur sont considérés comme une seule et même personne. Il s’agit là d’un grand avantage fiscal par rapport aux sociétés de capitaux. Pour fonder ce type d’industrie, il faut très peu de frais et de formalité lorsque l’inscription au Registre du commerce s’avère nécessaire. De plus, les charges administratives sont bien moins élevées que pour les autres statuts juridiques.

 

Les inconvénients

Toutefois, il faut savoir que l’entrepreneur répond lui-même à hauteur de ses fortunes commerciales comme privées. Le nom du propriétaire apparaîtra obligatoirement dans la raison sociale, ce qui laisse très peu de place à l’anonymat. La responsabilité de l’entreprise repose entièrement sur les épaules de l’entrepreneur. Cela signifie que ce dernier risque d’encourir de sévères procédures de poursuite pour dette en cas de faillite. De plus, étant donné que les impositions ne sont pas séparées, elles risquent d’être assez conséquentes face à la progressivité actuelle de leur taux.